La cadence du conteur

Le loup de Lafontaine - Ottawa, Canada

La cadence du conteur est un spectacle de contes qui oscille entre le théâtre de performance, la musique et le théâtre d’objet. Le tout, en flânant du côté de la poésie slam et de la musique. Le conteur et musicien Stéphane Guertin revoit de manière contemporaine trois contes phares canadiens français. La cadence de ses mots nous bousculent, nous amusent et propose un nouvel éclairage historique.

On y retrouve une Chasse Galerie : l’histoire d’un groupe de bûcheron qui, voulant retrouver leurs proches le soir de noël, font un pacte avec le diable qui fit voler leurs canot d’écorce jusqu’en ville. Mais la nature de l’homme entraîna une chaine d’éléments à réaction et les bûcherons furent condamnés à errer dans le ciel d’hiver pour l’éternité. Ce conte nous permet d’explorer quelques traits psychologiques des canadiens à travers une aventure à l’imaginaire fertile.

Le loup de Lafontaine raconte comment le petit village fut fondé il y a cent ans par trois groupes de colon qui s’entredéchiraient. De jour en jour, les classes se classaient et le silence était de mise dans le village. Jusqu’à ce qu’un jour, un loup malicieux s’attaqua aux bêtes. Les trois classes sociales se sont alors unies pour combattre le loup et c’est depuis ce jour que cette fière communauté francophone s’épanouie. L’histoire est racontée ici en mot et en son où des objets de la vie quotidienne deviennent les instruments de musique. La cadence prend de plus en plus de place dans le spectacle transformant les sons en rythme et les mots en slam.

C’est là qu’arrive Alexis le Trotteur, un homme d’une passion : la course. À la limite de la folie, cet homme était un véritable étalon qui vivait pour compétitionner avec les chevaux et les trains. Idole de certains et risé des autres, il était convaincu d’être le résultat d’un croisement mystique digne d’un centaure. Mais au-delà des exploits dignent des records Guiness, Alexis c’est l’histoire d’un homme soufrant de trouble de la personnalité à une époque où l’on était soit sain, soit fou. Pourquoi Alexis a couru toute sa vie? Fuyait-il sa condition? Cherchait-il de l’aide?  Les idées défilent au rythme des mots qui prennent l’allure d’un slam, puis d’une chanson hip-hop.

Note supplémentaire :

La version du Loup de Lafontaine présenté dans La cadence du conteur est celle-là même qui a valu d’être médaillé d’or aux Jeux de la Francophonie internationaux de Nice en septembre 2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s